Archive › Blog

La stratégie du reset et du game over pour booster son entreprise

Comments ( 0 )

Ce que je pense de Pokemon Go (analyse d’un phénomène international… et de ses dérives)

pokemon-go-1

Pokemon Go est le nouveau phénomène vidéo-ludique qui fait parler de lui !
Comme toute nouveauté, ça crée de l’engouement mais aussi de la peur

Pokemon n’est pas juste un phénomène de mode nouveau. C’est quand même l’un des jeux les plus vendus de l’histoire du jeu vidéo.

En résumé, Pokemon Go est LE jeu de la licence que tous les fans et un peu moins fans attendait : la possibilité d’aller attraper et collectionner des Pokemon dans le « vrai monde » #IRL comme on dit (In Real life).

Le jeu vous pousse à sortir de chez vous, marcher et partir en quête de petites bestioles autour de chez vous en utilisant la géolocalisation, donc le GPS de votre smartphone, et la réalité augmentée (si vous le souhaitez) pour faire apparaitre les « monstres de poche ». L’objectif est simple : capturer un max de créatures et contrôler des « arènes » correspondant à des lieux spécifiques. La mécanique se base sur l’exploration, la collection et un peu de compétition.

 

Pokemon Go est un parfait timing :

Pour le 20ème anniversaire des Pokemon, le jeu touche une génération qui a grandit avec ce phénomène ( j’ai encore mes cartouches de Game Boy) en jouant sur la nostalgie.

La majorité des joueurs ont entre 20 et 30 ans, donc ne soyez pas étonnés de voir des trentenaires en groupe en train de chasser du Tortank ou du Dracaufeu dans vos rues.

Nous avons grandi avec ce jeu, jouant sur nos Game Boy dans la voiture, à la maison, dans la cours de récré… On branchait nos Game Boy avec le cable link pour échanger des Pokemon. On a grandit avec cette collection !

pokemon cable link

Mais collectionner n’a rien de nouveau !

Là où la mécanique est forte et additive, c’est que ça se base sur l’art de ramasser et collectionner, jeu qui a traversé les époques, de la chasse aux ressources, en passant par les pièces de collection, puis les pogs ou encore les cartes…

Adultes comme enfants, collectionner reste une activité très courante et passionnante. Plus jeune, j’ai collectionné différents types de choses : coquillages, pierres, timbres, pièces étrangères, billes, cartes etc.

pogs pokemon

Puis à une période, ce fut les Pokemon, en cherchant les plus rares et les plus forts, tout en prenant soin, comme on le faisait avec nos Tamagotchi.

Cette fois-ci, en plus de juste collectionner, on intègre l’élevage et la compétitivité où on doit prendre soin de nos bestioles et les faire évoluer.

Donc ces mécaniques mises au goût du jour, c’est quelque part le jeu dont les fans rêvaient depuis un moment : partir à la chasse non plus dans un monde virtuelle, mais dans le monde réel.

tamagotchi pokemon

Un timing digital parfait

D’autres jeux ont essayé la réalité augmentée et la géolocalisation, sans grand succès. D’ailleurs, Nintendo a tenté le coup avec des jeux sur Nintendo 3DS, mais ça n’a pas pris.

A croire que c’est maintenant que nous, utilisateurs de mobiles de plus en plus géolocalisés et accrochés à notre appareil photo, étions prêts à accueillir ces mécaniques.

Le jeu exploite ces leviers du digital: géolocalisation, réalité augmentée et mobile.

pokemon-go-mobile

Si l’usage simple de localisation dans la ville et de recherche de points d’intérêt en tant que touriste est courant, l’usage qui mixe la géolocalisation et la réalité augmentée a eu plus de mal à toucher le grand public.

C’est pas faute d’avoir essayé, notamment avec des applications touristiques. Mais l’aspect ludique manquait à l’expérience pour toucher le grand public. Foursquare y était arrivé en intégrant des concepts de badges et de points selon nos déplacements et lieux fréquentés.

On ne va pas nier les opportunités commerciales… Qui dit géolocalisation, dit placements publicitaires, mais c’est un autre sujet… De toute façon, il faut bien un business model !

Si on y ajoute un vrai intérêt de collection, d’exploration et des mécaniques addictives de gamification : trophées, récompenses en explorant/marchant, objectifs… Tout en y intégrant l’aspect évolution personnelle, sociale (en choisissant une faction) et compétitive, le succès est forcément au rendez-vous.

Mais les dérives sont légions…

Comme toute nouveauté, ça inquiète et ça fait peur !

Attroupements de personnes, mouvements de foule, pertes de vigilance…
Mais est-ce vraiment dû au jeu ou aux personnes ?

Quand on tape « Pokemon Go » en recherche d’actualité, on tombe sur des gens qui ont des accidents et qui se retrouve dans des situations loufoques voir dangereuses.

Est-ce le jeu qui est dangereux ou le comportement des gens ?

J’ai toujours dit que le problème n’est pas la technologie mais l’usage qu’on en fait.

L’éducation et le bon sens prédominent toujours à l’outil. Donnez un marteau à deux personnes, l’un pourra construire et l’autre détruire.

On a déjà des cas de personnes faisant des accidents en postant sur Snapchat, est-ce la faute à Snapchat ? Ou au comportement irresponsable du conducteur ?

On n’a pas attendu Pokemon Go pour voir des gens utiliser leur portable au volant ou ne pas regarder devant eux…

J’ai posté ça sur Facebook il y a un moment concernant la connerie humaine :

« Pokemon Go n’a pas rendu les gens « débiles », ils n’ont pas attendu ça pour l’être. La technologie ne rend pas stupide, il y a juste des gens stupides qui utilisent la technologie. A chaque grande nouveauté, on l’utilisera comme bouc émissaire pour la connerie humaine… Alors que celle-ci traverse les âges. »

Einstein disant :
« Deux choses sont infinies : l’Univers et la bêtise humaine. Mais, en ce qui concerne l’Univers, je n’en ai pas encore acquis la certitude absolue. »

Le jeux n’est pas dangereux, le comportement des gens l’est.

pokemon-go-accident-danger-conduite

Les médias vont toujours relayer les faits négatifs concernant un phénomène. Ils sont là pour ça. Ce n’est pas le premier coup d’essai !

On a eu droit aux dangers des iPod à l’époque, au danger des smartphones, des tablettes, de l’électronique embarqué, de la domotique, des réseaux sociaux… Bref, les médias vivent du danger, de la peur et du choc, rien de nouveau !

En revanche, les moments de délires, les rencontres à « chasser » ensemble, les opportunités pour découvrir/redécouvrir sa ville, le fait de devoir marcher, se bouger au lieu de rester chez soi… On en parle moins.

Car oui, avec un bon usage le jeu peut pousser à faire de belles découvertes et de belles rencontres. On n’est pas obligé de garder les yeux rivés sur l’écran, bien au contraire (vu qu’on peut être alerté par vibration).

J’ai pu faire un pique-nique chasse avec des amis où on alternait entre déconnection et recherche de Pokemon dans un parc.

Après, il y aura toujours des rabat-joie pour critiquer toute nouveauté en disant que le monde devient fou et que c’était mieux avant… Sauf que ce discours est le même à chaque génération.

Chaque époque a ses boucs émissaires. Il y a quelques semaines, c’était l’Euro, maintenant c’est Pokemon Go, responsable de la bêtise, du chômage et de la faim dans le monde… Dans quelques mois on trouvera autre chose.

D’ailleurs, chopper des Pokemon dans ma ville ne m’empêche pas d’avoir un travail (même mon entreprise), de reverser 10% de mes revenus à des causes chaque mois, de contribuer, de faire de mon mieux en terme de consommation responsable (sans être parfait).

Est-ce un mouvement de réactance ? Le besoin de se sentir exister parce qu’on est soi-disant détaché d’une mode ? La peur de l’inconnu ? Je ne sais pas…

On arrive déjà à faire ressortir les gens de chez eux et se regrouper dans une énergie positive, va-t-il falloir encore chercher de nouveaux motifs de division ?

Bien entendu, c’est une tendance mais je pense que c’est plus que ça et que ça marque un tournant dans l’approche du jeu.

pokemon go

On ne peut pas vraiment savoir si le succès perdurera mais on peut être sûr de voir arriver de nouvelles choses basées sur ces mécaniques.

D’autres jeux utilisent déjà ces mécaniques. Même les objets connectés, comme les smartwatch et bracelets qui nous motivent à faire notre nombre de pas quotidiens et lever nos fesses du siège toutes les heures.

Nous avons toujours deux choix:

  • Accueillir la technologie en l’exploitant dans le bon sens.
  • Passez notre temps à refuser ou diaboliser toute innovation… Sans chercher à la comprendre

Face à un outil, on a toujours le choix de l’usage qu’on en fait. S’amuser, explorer, travailler, rencontrer… La technologie peut être canalisée dans le bon sens.

Est-ce que le phénomène va durer ? Seul le temps le dira…
Une chose est sûre, ça ouvre l’opportunité à de nouvelles perspectives

pikachu merci

Comments ( 0 )

Un média qui rend bien plus violent que les jeux vidéo

Depuis bien longtemps, le jeu vidéo est la cible de toutes les critiques le dénonçant comme cause de la violence chez les jeunes. Beaucoup d’études (bien souvent très mal menées) tentent de prouver cette thèse et de faire du jeu la principale source des comportements violents.

Pourtant, il y a un autre média, beaucoup moins souvent dénoncé, mais dont le pouvoir abrutissant et de banalisation de la violence dépasse de plus en plus les limites: il s’agit de la télévision !

Michel Desmurget, chercheur en neuroscience, et auteur du livre TV Lobotomie, vous dévoile les dangers de la télévision pour vous et vos enfants, dans cette vidéo:

 

Pour aller encore plus loin dans la manipulation des émissions télé, je vous invite à regarder ce documentaire alarmant:

Et vous, quel est votre rapport avec la télévision ?

Si le sujet de l’influence des médias vous intéresse, je vous invite à lire « Gamentrepreneur » qui traite de l’influence des jeux vidéos. Cliquez-ici pour en savoir plus…

Comments ( 0 )

Mon interview sur la gamification dans les entreprises et les formations

J’ai été interviewé par Jérôme du blog Pourquoi-Entreprendre pour parler de l’utilisation des jeux et de la gamification en entreprise.

Retrouvez l’interview ci-dessous:

Comments ( 0 )

Vers des jeux dématérialisés et fin du marché des jeux d’occasion

Le débat fait rage ! Afin d’augmenter leur rentabilité, les éditeurs se tournent de plus en plus vers des jeux dématérialisés (jeux téléchargeables) via leurs propres plateforme ou les plateformes telles que Steam, le Playstation Network ou encore le Xbox Live.

On se tourne aussi vers des solutions de jeux en streaming, comme j’en parlais dans cet article sur le Cloud Gaming.

Mais quel est vraiment l’avenir des jeux vidéos ? Quelles seront les conséquences sur les distributeurs, qui semblent les premiers à en souffrir ? Nous dirigeons-nous vers la fin du marché des jeux d’occasions ? Et surtout, comment les joueurs vont réagir face à ça ?

Voici un petit reportage de jeuxvideo.com sur cette question:

Comments ( 2 )

Quel avenir pour les Serious Games ?

Les Serious Games étaient à l’honneur dans l’emission Paris d’Avenir de BFM TV. Cette interview permet de comprendre quels sont les usages des Serious Games et l’état du marché en France et dans le monde.

Comme j’en parle dans le livre Gamentrepreneur, les Serious Games répondent aux nouveaux enjeux des entreprises qui souhaiteraient les intégrer afin de renouveler leurs stratégies de formation.

Cette vidéo vous permettra de bien comprendre les Serious Games, leur utilité en e-learning et ce qu’ils peuvent apporter à l’entreprise et au domaine de la formation.

Comments ( 1 )

Mon article dans le magazine Dynamique Entrepreneuriale à propos de la gamification

J’ai participé à l’édition d’Avril 2012 du Magazine Dynamique Entrepreneuriale avec l’article innovation « Du fun dans votre business avec la gamification » page 36.

J’y montre les intérêts de « gamifier » un business, et de le rendre viral avec les dynamiques des social games.

Pour consulter l’article et le magazine, rendez-vous sur cette page:

Inscrivez-vous à leur newsletter et vous le recevrez gratuitement.

Bonne lecture 🙂 !

Comments ( 0 )

Comment les jeux vidéo développent vos compétences d’entrepreneur

GAMENTREPRENEUR

Vous croyez que les jeux sont que pur divertissement ? Pour vous jouer c’est juste s’amuser ? Vous pensez que vos enfants ou vos amis perdent leur temps sur les jeux vidéo ?

Et pourtant, sans toujours le savoir, quand vous jouez, vous travaillez, et vous développez des compétences; voici pourquoi….

Découvrez mon article sur ce sujet sur le blog Pourquoi-Entreprendre en cliquant-ici…

Comments ( 1 )

Le cloud gaming : jouez à vos jeux vidéo sans console ni ordinateur

Si je vous disais qu’il était possible de jouer à des jeux vidéo nouvelle génération sans console de jeu ou ordinateur surpuissant me croiriez-vous ? La révolution est en marche et le « Cloud Gaming » risque bien de changer les habitudes des gamers.

Mais qu’est ce que la « Cloud Gaming » ? (suite…)

Comments ( 4 )

Apple renforce l’engagement dans l’apprentissage: iBooks 2 et les manuels interactifs

Lors de sa conférence « Education », Apple nous offre de nouvelles façons d’apprendre. L’interactivité est encore plus poussée et permet d’offrir un nouveau format très prometteur avec iBooks 2, iBooks Author et iTunes U.

Assistons-nous à un nouveau tournant dans l’éducation ?

Je vous laisse découvrir cela en vidéo:

Comments ( 0 )